"A Fine Line", Kilian Jornet et Sébastien Montaz-Rosset

Publié le par Eve

"A Fine Line", Kilian Jornet et Sébastien Montaz-Rosset

Il fallait absolument que je vous parle de cet excellent documentaire ! Vous en avez surement déjà visionné des extraits sur le net. Ne faisant pas partie des happy fews de la projection parisienne au MK2, j'ai téléchargé (légalement) le film ici.

Dans ce film, le documentariste Sébastien Montaz-Rosset a manifestement "mouillé le maillot" puisqu' il nous donne à voir un Kilian Jornet au plus près de ses défis, de ses entrainements et de sa vie quotidienne.

Le plan d'ouverture est juste somptueux, on y voit un homme courir à flanc de montagne, le manteau neigeux scintille comme du cristal sous les rayons du soleil, cet homme vous l'aurez devinez, c'est Kilian Jornet.

Les fanas de ski-alpinisme se régaleront des images aériennes splendides des Aravis, du massif du Mont-Blanc, du Gran Paradisio en Italie mais il n'est pas nécessaire d'être un grand sportif, traileur ou grand connaisseur de la montagne pour apprécier ce documentaire.

Au fil des minutes, on entre peu à peu dans l'intimité de l'athlète et à cause de petits détails, on pense un instant que Kilian Jornet est "presque" comme nous... On aperçoit furtivement un exemplaire du "Parfum" de Süskind posé sur la table de chevet, on constate que Kilian apprécie les petites douceurs au chocolat, on peut même voir un peu de son "bordel" dans sa chambre à coucher...

Un peu plus loin, on le voit en compagnie de Stéphane Brosse préparer la traversée du Mont-Blanc, les deux hommes semblent concentrés, ils étudient méticuleusement leurs cartes IGN avant d'avaler un grand plat de pâtes. La championne et amie Anna Frost les accompagnera dans la nuit noire sur le chemin qui les mène au Grand Blanc...

Sébastien Montaz fait aussi parler l'entourage familial et amical de Kilan Jornet, on se rend compte que tout est imbriqué pour ne former qu'un tout, l'enfance dans un refuge à 2000 mètres d'altitude, les amis sportifs de haut niveau, la fac, les compétitions, la famille, la vie à la montagne, été comme hiver.

Kilian se livre vraiment vers la fin du documentaire quand il évoque pudiquement le décès accidentel de Stéphane Brosse lors de leur défi commun. Il parle avec une grande franchise de la prise de risque inhérente à son mode de vie. Il nous livre également un message plein de sagesse, un message étonnant de la part d'un homme aussi jeune que lui, je vous en laisse découvrir la teneur par vous-même.

Enjoy :)

Un homme libre est quelqu'un qui choisit son itinéraire dans sa vie.

Stéphane Brosse

There's such a fine line between life and death.

Kilian Jornet

Publié dans L'actu trail-running

Commenter cet article

seb montaz 03/07/2013 08:25

Salut Eve, très bel article, merci !!

Eve 03/07/2013 09:46

bonjour, merci d'avoir laissé un petit mot en passant, çà me touche :)

doune 02/07/2013 21:03

ce qui m'a surtout touché, c'est les derniers mots de Stéphane à la fin du film à propos du bonheur. Rien à ajouter !

Eve 03/07/2013 09:44

Tu as raison ses mots résonnent d'un écho particulier...