"In the High Country", un film de Joel Wolpert avec Anton Krupicka

Publié le par Eve

"In the High Country", un film de Joel Wolpert avec Anton Krupicka

Après "A Fine Line", c'est avec une certaine impatience que j'attendais la sortie du film de Joel Wolpert consacré au trail-runner américain Anton Krupicka et intitulé "In the High Country".

Il y a quelques mois de cela, j'avais consacré un billet au personnage assez atypique et non moins sympathique qu'est Anton Krupicka, sans doute un des types les plus cools de la planète trail-running. Bien qu'assez court (34 min), ce film est à la hauteur des très belles images du teaser ! Vous pouvez le télécharger contre 15 $ sur Vimeo, en cliquant ici.

"A Fine Line" et "In the High Country" sont sans conteste deux films qui joueront un grand rôle dans la popularisation du trail-running dans les années à venir. D'une part, ils mettent en scène deux personnalités fortes et singulières du trail-running mais c'est surtout pour la manière assez inédite avec laquelle les athlètes sont filmés qu'ils feront date dans l'histoire du trail-running. Une captation au plus près de leurs exploits, de leur vie quotidienne et de leur philosophie de la course.

Si Anton vit à Boulder, Colorado, il est originaire d'une toute petite ville du Nebraska et a grandi en pleine campagne, dans la ferme familiale. Ses ancêtres, originaires de Bohême (actuelle Tchécoslovaquie) s'y sont implantés à la recherche de terres à cultiver et y ont formé une petite communauté. On peut voir collés sur les murs de sa chambre d'ado des vieux dossards et des citation de Zatopek (encore un Tchèque... qu'on ne présente plus) et de Shakespeare.

On comprend mieux l'attrait du jeune Anton pour la course à pied quand on voit la majesté des paysages, les plaines du Nebraska qui s'étendent à l'horizon, une nature sauvage, puissante. Son père explique face caméra que l'omniprésence de la nature à joué un grand rôle dans la vocation de son fils et que grâce à la course à pied, il a pu développer une connexion forte avec son environnement.

On le suit dans le Colorado, dans les Montagnes Rocheuses, où il sillonne les routes à bord de sa camionnette Chevrolet : campement de fortune à bord du pick up aménagé et où il a rangé toutes ses petites affaires, toilette improvisée dans l'eau glacée de la rivière ! Une vie simple et modeste tout à fait à l'image de sa philosophie minimaliste du trail-running.

Son mode de vie c'est d'abord et avant tout la montagne, montagne qu'il aborde différemment selon la saison : trail-running, escalade, alpinisme, des images vertigineuses, des situations parfois périlleuses qui donnent le frisson...

Quelques scène d'anthologie : quand il fait ressemeler ses New Balance (fascinant), quelques gros plans sur ses pieds bien abîmés (âmes sensibles...) par sa pratique exigeante du minimalisme (il ne met des chaussettes qu'en hiver !).

Ce documentaire soulève un coin de voile sur le "secret" d'Anton Krupicka : le secret de son éternel sourire et de sa joie de vivre réside peut être dans l'infinie beauté incandescente des ciels du Colorado : juste magique !

J'oubliais, la bande-son est géniale et accompagne parfaitement les images.

Connecting with the landscape takes time and efforts, miles and miles. This connection is what's define home.

Anton Krupicka

Publié dans L'actu trail-running

Commenter cet article