Les 10 km d'Annecy : j - 30 !

Publié le par Eve

Les 10 km d'Annecy : j - 30 !

Le décompte a commencé : 30 jours avant mon premier dossard, j'ai choisi de courir à domicile avec les 10 km du lac d'Annecy...

Alors que certains se lancent dans la compétition quelques semaines seulement après avoir chaussé leurs baskets pour la première fois, il m'aura fallu près de 15 mois pour me décider à m'aligner sur ma première course ! A croire que je ne suis pas très pressée...

Ce constat m'amène quand même à me poser des questions d'ordre philosophique sur ma pratique de la course à pied, en gros : "Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j'erre ?"

Il est vrai que je n'ai pas gardé que de très bons souvenirs de la compétition dans une autre vie sportive : pression et stress faisaient baisser mes capacités. A certaines occasions, je n'étais pas fière de voir ressortir en moi une sorte d'instinct guerrier, presque animal : pas que de bonnes "vibes" dans ces moments-là ! Du mal aussi avec la rage de vaincre de l'adversaire et avec une certaine mentalité de la gagne, un état d'esprit très français, je crois. Il suffit de voir les mines dépitées de certains athlètes français sur la deuxième ou troisième marche du podium lors des mondiaux d'athlétisme...

Pourquoi je cours alors ? A quoi çà sert "tout çà" ? Une chose est certaine, je ne cours pas pour battre des records ni pour pulvériser des chronos.

Pour tout vous dire, aujourd'hui je fais mon "coming out " : je cours sans montre GPS, sans montre du tout, sans appli IPhone, sans musique (tant qu'on y est) et sans téléphone sauf quand je pars dans la montagne en solo (si je casse la margoulette j'aurais l'air fine si je peux pas appeler les secours !).

Tout çà pour dire que mes chronos sont approximatifs, que je ne connais pas ma VMA, que je n'ai pas de plan d'entrainement.

C'est dit. j'espère que certains ne sont pas tombés de leur siège et n'hyper-ventilent pas !

"Non-plan" ne veut pas dire "pas d'entrainement". J'y vais à l'envie et au feeling : allons-y pour une sortie 10 km en endurance ou une sortie courte avec quelques accélérations, et si je sprintais dans la dernière longueur ? Tiens, je vais faire des côtes de porc ce soir ! youhoouu, j'ai la patate, va pour une rando-course dans la petite montagne derrière chez moi.

Après je ne suis absolument pas un modèle à suivre, je ne m'érige pas en exemple, je comprends qu'un plan puisse motiver, rassurer et permette de s'organiser dans une semaine chargée (boulot/famille) et bien entendu, de mesurer sa progression dans la durée.

Je me base sur ma forme, mes sensations, mon envie du moment, impossible pour moi de me dire aujourd'hui c'est fractionné ou "fractionbeurk" *... NO WAY !

Avec un tel "non-plan", à moins d'un miracle (Saint Haile, je t'en prie, veille sur moi !), je vais pas faire d'étincelles au 10 km d'Annecy mais l'essentiel n'est pas là, je vais partager un bon moment avec ma copine MJ et plein d'inconnus et qui sait, je vais peut être y prendre goût ?

* copyright : la fille aux baskets roses

Publié dans Entraînement

Commenter cet article

Jeanne 29/08/2013 09:34

Tant que j'y suis je me suis inscrite au 10 km de Paris ! Eh ouais ! Pas de course sur la montagne derrière chez moi mais 10 km tous les deux jours à Bercy... pas mal aussi ! Et les plans, ma chère Eve, tu sais bien qu'ils servent à ne pas être suivi !!! :)

Eve 29/08/2013 18:02

Punaise, çà sent la win !! tu t'entraines dur dis-moi ! en plus je suis sûre que tu nous fais gym suédoise et steppers en plus... préviens-moi si il faut que j'apporte mes running à Paris hein le mois prochain ?? et ton blog au fait ??

Pensées by Olivia 23/08/2013 14:11

Au feeling! J'en suis plutôt proche aussi même si pour le coup je me suis mise au plan 10km de Micoach...

Eve 23/08/2013 17:29

Je reste persuadée que les plans donnent des résultats, sinon y'en aurait pas autant dans les magazines de running ! héhé, je vois que ton échéance arrive bientôt... tu nous diras si tu as trouvé ton plan efficace.