Jack White : rock, arsenic et vieilles dentelles

Publié le par Eve

Je suis tombée en pâmoison devant ce live de Jack White qui officie désormais en solo (avec lui je veux bien aller à la messe tous les dimanches ;-). C'était le 27 avril dernier au New York city's Webster Hall, un live filmé par Monsieur Gary Oldman : la classe internationale !
N'est-il pas à croquer dans son costume bleu ciel ? Et ses musiciennes, n'ont elles pas un trop bon look de poupées gothiques, on se croirait presque dans Sleepy Hollow...
Et puis j'adore le son de l'instrument de  la fille en robe à paillettes elle joue du "pedal steel guitar".
Mais je m'égare, à l'origine je voulais vous parler de "Blunderbuss" son dernier "très-très bon" album comme dirait François-Régis Gaudry, même si "Top yourself" est un titre des Raconteurs et non un titre issu de son dernier album, hein... Deux possibilités s'offrent à vous : le voir à l'Olympia début juillet, à condition d'avoir déjà  réservé vos places car il n'y a plus de place en fait (monde cruel !!). L'alternative : vous rendre aux Eurockéennes de Belfort.
Bon, je vous reparle bientôt de "Blunderbuss" avec une vraie chronique musicale cette fois-ci !

Publié dans Musique

Commenter cet article